Kampala

Kampala veux dire « tonnerre » en Manjak (dialecte du Sénégal). Où comment mêler la puissance transcendantal de l’afrobeat à la chaleur du reggae. Une bande de 4 potes ; un guitariste chanteur, un percussionniste, un bassiste et un koriste, au service d’un message positive véhiculé en français, Wolof, Manjak ou anglais. Après Kanawaroad, Philippe Mendy, vitréen, sénégalais, et surtout citoyen du monde, vous proposera d’emprunter avec ses compères le chemin salvateur tracé par leur musique dans un monde parfois dur.